Culture

Un centre d’art devenu une référence : la Villa Béatrix Enea

Un centre d’art devenu une référence : la Villa Béatrix Enea

Une énergique action culturelle s’est déployée tout au long du mandat en s’appuyant sur un schéma concerté. Elle s’est traduite par une offre culturelle de qualité pour tous dans tous les domaines, un effort continu pour faire de notre ville un pôle d’excellence en art contemporain, une richesse inédite en spectacle vivant, une amélioration des équipements culturels, de nouveaux partenariats, sans oublier une attention soutenue aux initiatives associatives et une mise en valeur volontariste de notre patrimoine.

La rénovation et la mise aux normes de la villa Béatrix Enea (1 M€ investis) se sont accompagnées d’une programmation imaginative et d’excellence afin de créer sur place un Centre d’art contemporain qui propose médiation, accueils gratuits de tous les publics, créations exclusives et éditions. Le lieu a vu sa fréquentation tripler entre 2014 et 2019.

La Biennale d’art contemporain a trouvé son public (14 000 visiteurs actifs et 140 classes en 2018) et s’affirme comme un évènement reconnu régionalement et nationalement. Les enfants qui visitent la Biennale créent l’année suivante leur propre exposition. Grâce à l’engagement des enseignants, une classe de chaque école d’Anglet s’immerge dans la conception et la réalisation d’une oeuvre collective éphémère. Plus de 500 enfants y ont participé.

La bibliothèque attire plus de 150 000 visiteurs par an qui empruntent plus de 350 000 documents, avec un meilleur service toujours gratuit au public, des animations adaptées, des changements de mobiliers et de nouveaux équipements.

Le spectacle vivant accueille plus de 8 000 spectateurs par an aux Écuries de Baroja et plus de 75 000 personnes suivent, au théâtre Quintaou, les propositions de la Scène Nationale ou des associations angloyes. Aujourd’hui, les plus grands noms du spectacle s’y produisent.

Le centre culturel Tivoli abrite le dialogue harmonieux des cultures régionales

Le centre culturel Tivoli abrite le dialogue harmonieux des cultures régionales

Le Festival “Les Jours Heureux” investit désormais la plage des Cavaliers

Le Festival “Les Jours Heureux” investit désormais la plage des Cavaliers

Le festival “ Les Jours Heureux ”, destiné au jeune public, s’est développé en incluant un jour supplémentaire aux Cavaliers et a gagné en qualité et en diversité avec le concours de la Scène Nationale. Il voit sa fréquentation croître chaque année.

Le nouveau Centre Culturel Tivoli (300 000 € investis) a permis d’accueillir dans des conditions optimales les cultures régionales gasconne et basque et l’Université du temps libre. Il a été complété par un Centre d’interprétation de la culture gasconne avec le soutien de l’Institut occitan et du Musée d’Aquitaine.

La mise en place d’une signalétique d’interprétation des bâtiments publics remarquables, l’édition du premier livre sur Anglet, la commande publique d’oeuvres d’art pour conforter l’histoire (réseau Comète, jumelage) des temps forts autour de la mémoire (Abbé Cestac, G. Guynemer).
Au delà de la célébration populaire des 50 ans de leur jumelage en 2018, les échanges s’intensifient entre Anglet et Ansbach.