Urbanisme

Maîtriser l’urbanisation ne veut pas dire interdire toute construction mais s’efforcer de limiter les inconvénients du Plan local d’urbanisme (PLU) adopté en 2013 par nos prédécesseurs qui reste toujours en vigueur. Dès 2015 nous nous sommes engagés dans une nouvelle révision du PLU, mais la procédure, longue et complexe, dépend de l’Agglomération. Elle devrait aboutir d’ici 2 ans. La nécessité de répondre aux besoins de logements de la population et de respecter les règles imposées par l’État en matière d’habitat social rejoint la réalité d’une croissance démographique modérée sans laquelle une ville n’a plus d’avenir. Notre politique a consisté à concilier ces contraintes avec notre souci de préserver notre cadre de vie.

Une place arborée préfigure le nouveau quartier de Larochefoucauld

Une place arborée préfigure le nouveau quartier de Larochefoucauld

La plaine du Maharin : 7 hectares de nature pour toutes les générations

La plaine du Maharin : 7 hectares de nature pour toutes les générations

Des règles nouvelles pour limiter l’urbanisation, dans l’attente du nouveau plan local d’urbanisme intercommunal grâce aux différentes modifications engagées dès 2014 :

  • Limitation de la surface imperméabilisée au niveau de chaque parcelle,
  • Réduction de l’emprise au sol dans les zones pavillonnaires,
  • Limitation du nombre d’étages dans les ensembles immobiliers,
  • Réduction des droits à construire.

40% de permis de construire ont été modifiés ou rejetés pour préserver le cadre de vie d’Anglet.

La recherche d’un urbanisme apaisé, avec la transformation de projets de logements collectifs en petits lotissements pavillonnaires.

La préservation de 7 hectares de nature au Maharin en lieu et place des 270 logements prévus. Cet espace naturel et boisé a été aménagé avec des voies vertes, des aires de jeux, des jardins familiaux…

La transformation du quartier de Larochefoucauld avec la création de nouveaux logements pour tous, de commerces et d’espaces publics en transformant, la voie rapide du BAB en boulevard urbain apaisé, permettant ainsi le développement d ‘une vie de quartier.

La création en cours d’un cœur de quartier à Sutar avec la réalisation de logements, de commerces, de services de proximité et d’équipements publics.

La mutation de Bernain Saint-Jean en cœur de ville d’Anglet avec le déploiement du Tram’bus électrique a été une opportunité pour revoir l’ensemble des aménagements de l’espace public le long de son trajet, de renforcer ainsi la vie sociale et de développer de nouveaux modes de déplacement plus adaptés aux piétons et aux vélos.

A Bernain, une villa et un lavoir réhabilités, un jardin en coeur de ville

A Bernain, une villa et un lavoir réhabilités, un jardin en coeur de ville